AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
100% « Une beauté sans grâce est une beauté sans appas. »



 

Partagez|

100% « Une beauté sans grâce est une beauté sans appas. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: 100% « Une beauté sans grâce est une beauté sans appas. » Dim 11 Nov - 2:04




PHYSIQUE
❦ Aurora n’est pas très grande, mais du haut de ses un mètre soixante-dix, elle voit et entends tout sur tout. Elle prend énormément soin de son corps et de son apparence, son métier d’escort girl (de lux, monsieur, c’est la cour des grands ici !) l’oblige à toujours à être sur son 31. De plus, elle doit être parfaite aux yeux de Monsieur le Capitaine.
❦ Elle possède une chevelure bleuâtre courte. En effet, ses cheveux lui tombent tout juste dans la nuque. Seules deux mèches, tressées, retombent sur le devant de son visage. Suivie d’une frange.
❦ Aurora adore porter des robes. C’est féminin, et sexy. Alors elle ne s’en prive pas. Les jeans et tout le tralala, c’est lorsqu’elle n’a pas vraiment envie de se geler le cul dehors.
❦ Aurora n’est pas très grande. Elle arrange cela à l’aide de talons. Qui la font passer pour plus grande qu’elle ne l’est aux yeux des quelques vicieux du coin. Ces derniers, ne fixant en aucun cas ses talons, mais ce qu’il se trouve plus haut. Ce qu’une femme met en valeurs, lorsqu’elle veut absolument faire plaisir à ses jouets d’un soir.

LIDDELL AURORA

« La beauté est une courte tyrannie. »


❦ Aurora Celestine Liddell.
❦ Vingt-sept ans.
❦ Britannique.
❦ Hétérosexuelle, et seulement hétéro.
❦ Jade Harbor : Oeil droit de M. Winkler et escort girl de luxe.


TICS ET MANIES
❦ Vérifie tout par trois fois.
❦ Effectue plusieurs rondes en dehors du complexe.
❦ Tripote ses dagues lorsqu’elle est nerveuse.
❦ Veille sur les nouvelles recrues et sur les comptes du gang pour le bien du Cap'tain.
❦ Elle est toujours très inquiète pour la sécurité de M. Winkler.
❦ Elle adore faire plaisir à M. Winkler. Ce pourquoi elle fait très attention à lui. A toujours être là lorsqu’il en a besoin. (Câlin, bisous, passer sous le bu… /PAF/)
❦ Aurora adore la musique. Ce pourquoi, elle passe énormément de temps un casque sur les oreilles. Sa mère adorait la musique. Ça lui rappelle les moments qu’elle a pu passer avec elle, lorsqu’elles étaient encore ensemble. Vivante.



PARTICULARITÉS :
Vitesse : 20
Agilité : 25
Endurance : 15
Intelligence : 20
Force : 15
Dextérité : 15
Perception : 15
Armes : Plusieurs dagues. Aurora en prend grand soin. Ce sont ces petits bébés, ces bijoux rien qu'à elle. Il serait inadmissible qu'elles restent tâchés après une quelconque altercation.

HISTOIRE
« J'ai jamais voulue ça. Mais toi tu étais là. Pour moi. »



« Et elle prend combien, la mignonne ? » Aurora tourna alors le dos à l’homme, et tourna simplement son visage, de profil vers lui. « Ouvre bien tes oreilles mon mignon. Mes talons sont plus grands que ce qui se trouve entre tes jambes, et de plus, même ta vie ne serait pas à la hauteur d’une seule nuit à mes côtés. » Elle ne laisse alors paraître sur son visage qu’une simple expression, le dégout, avant de reprendre sa route vers un lieu plus sûr.

Elle reprit son chemin, seule, vers chez elle comme d’habitude. Depuis plus de dix ans au jour d’aujourd’hui. Cela fait maintenant bien longtemps qu’Aurora est habituée à prendre ce petit chemin pour se rendre chez elle. Seule. Comme toujours. Alors que la jeune femme venait tout juste d’avoir sa majorité, cette dernière décida de couper les ponts du jour au lendemain avec ses parents. Sa seule famille. Pour aucune raison valable, selon eux. Le jour de son départ, Aurora ne laissa pas grand-chose derrière elle. Juste une chambre en ordre, une rose sur son lit, accompagné d’un petit mot signé « Au revoir. Aurora. ». Puis, aucune nouvelle. Le désert total. C’était comme un efferalgan dans un verre d’eau. Ça fait beaucoup de bruit au début, puis ça passe. Son absence s’installa entre les quatre murs de la maison familiale. Ses parents la cherchèrent durant des années. Sans relâche, ne perdant pas espoir au sujet de leurs retrouvailles. Même si parfois ils se sont retrouvés désemparer et seuls. Loin de leur petite et unique fille chérie. Ils sont restés fort, soudés l’un à l’autre. Jusqu’au jour où, des dizaines d’années plus tard ils la retrouvèrent. Après mainte essaie de fuir, Aurora dû tout de même se rendre à l’évidence qu’il lui manquait quelque chose. L’amour d’un père et d’une mère. Les câlins. Les petits mots doux ou d’affection de ses parents. Les petits plats savoureux que sa mère avait l’habitude de leur préparer. Rien que d’y penser, Aurora en avait déjà des frissons. Ils devaient avoir changés après toutes ses années. Peut-être même qu’elle ne serait pas capable de les reconnaitre. M’enfin. Elle avait honte. Si vous saviez. Aurora avait honte de les avoir délaissés pour finir comme escort girl d’une nuit pour des hommes hauts classés, aux mains et aux yeux baladeurs. Elle comprendrait très bien qu’ils puissent avoir honte d’elle, de ce qu’ils avaient élevé durant de longues années. Ils avaient tout fait pour qu’elle réussisse dans la vie. Des études poussées, et pas des plus minables. Ils avaient visés haut pour elle. Si haut qu’elle se retrouve désormais entre les mains de vieux riches mal entretenus par leur femme, ou leur secrétaire, le temps d’une nuit pour pouvoir avoir un toit à elle, et à manger quand elle le veut.

« Bah alors ma belle, on s’est perdue, tu sais que ce n’est pas un endroit fréquentable par les petites filles, non ? » Aurora fit alors quelques pas en arrière, mais fût rapidement stoppé par un homme plus baraqué qu’elle. « Et tu comptais aller ou comme ça ? Hein ? Tu ne voudrais pas nous laisser seuls voyons. » Elle leva les yeux vers son deuxième interlocuteur, avant de baisser la tête, son corps entier tremblotants sous leur mains. Essayant tant bien que mal de se défaire de leurs emprises. « Tu me prends pour une idiote ? Abruti... » L’une des mains de ses pingouins en costumes se dirigea vers le bassin d’Aurora, allant lentement caresser ses fesses, tandis que son visage se rapprocha du sien. « N’ais pas peur, ma belle, tu ne crains strictement rie… » Un bruit de poignet brisa se silence de mort. « Patron ! » Aurora resta figée, n’osant même pas tourner son visage pour voir la troisième personne arrivante. « On a dit qu’ont touché à personne. On vous attend, dehors. Quant à toi, tu vas rejoindre les autres, sur le champ. » C’est ainsi qu’elle rejoigna alors les autres escort girl, et autres prostitués dans une salle de la boite de nuit. On se dépêcha de lui bander les yeux, mais Aurora eut le temps de voir les corps de certaines de ses « amies » allongées au sol, inerte, les vêtements tâchés de sang. Les cris et les sanglots des autres filles prirent le dessus sur Aurora, qui se mit à son tour à pleurer à chaude larme. La perte de ses filles, plus jeune qu’elle. Mais aussi pour son futur qui prendrait peut-être fin entre ses murs. Entre ses foutus murs qui lui ont fait perdre une bonne partie de sa vie. Loin de ses parents. Des seules personnes à l’aimer. Vraiment.

La guerre faisait rage, dehors. Les bruits de balles raisonnaient dans son crâne. Comme une pierre continuant sa route sur l’eau, à faire de multiples ricochets. De plus que c’est aujourd’hui que les parents d’Aurora avaient prévus de la revoir. Ils avaient réussie à trouver ou elle travaillait, après toutes ses années. Assise au sol, contre d’autre filles, Aurora saisit dans ses bras l’une d’entre elles. Plus jeune qu’elle. Cette jeune fille aurait pu être sa petite sœur. Si bien, qu’elle se mit doucement à chantonner au creux de son oreille une chanson que sa mère lui racontait lorsqu’elle était plus jeune. Comme pour calmer ses larmes, pour la rassurer. « Tu verras. Ils ne te feront rien. » La demoiselle se serra un peu plus contre elle, reniflant à mainte reprise. « Ils les ont bien tués elle, pourquoi pas nous … » Et elle n’avait pas vraiment tors. Si bien qu’Aurora passa sa main dans sa chevelure, avant de la caresser, continuant sa mélodie. Puis un grand vacarme résonna dans la pièce, créant une vague d’hurlement de fille en panique. Mais ses gloussements prirent rapidement fin quand elles furent libérées de leurs mains, et qu’elles puissent enfin foutre à terre se foutu bandeau qui leur cacher la vue. Deux grands hommes s’approchèrent d’elles. Aurora croisa le regard de celui qui semblait être le « meneur » si bien, qu’elle se jeta littéralement sur lui, en larme, lui expliquant son désarroi concernant ses parents qui se trouvaient alors dehors, à sa recherche. Et, pendant que cet homme, prénommé « Abel » était déjà partie à la recherche de ses parents, il la laissa au soin d’un Jesper. Avec qui, elle restera accrochée un bon moment. Tenant son bras contre elle. Aurora connaissant Jesper depuis bien des années. En effet, c'est grâce à lui, et seulement à lui qu'Aurora a pût être rameutée en Suisse.

Ce n’est que quelques heures plus tard, qu’il revient. Seul. Sans aucunes autres personnes, sauf quelques sbires à ses côtés. Aurora s’avança alors vers lui. Il était salement amoché, et semblait avoir perdue l’usage d’un de ses yeux. Elle laissa glisser sa main sur les plis de sa robe, les serrant de toutes ses forces entre ses fins doigts. « Ils… » Une larme perla le long de sa joue, venant s’écraser contre le bras du capitaine. Ils étaient morts. Tous les deux. Par sa faute. A elle. A cause de sa bêtise, de sa manie à toujours tout faire foiré. Mais, malgré tout. Il avait quand même perdu un œil pour eux. Pour elle. Pour la cause qu’elle lui avait expliquée. Aurora lui devait tout de même énormément de respect, pour ce qu’il avait donné durant ces heures de combat. De plus, grâce à ce fameux Abel, Aurora ne semblait plus être obligée de continuer son travail d’escort girl de luxe auprès de ses malfrats. Qui n’était plus vraiment ici.

Au jour d’aujourd’hui, Aurora ne vit que pour deux choses. Servir M. Winkler, et voir baigner dans un bain de sang Ethan Van Dertsky.





La vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu’on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l’arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n’y avait pas de lendemain. D’accord, l’important n’est pas de gagner ou de perdre, l’important c’est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ?


Dernière édition par Aurora C. Liddell le Jeu 15 Nov - 23:44, édité 11 fois
JH
  
MESSAGES : 14



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 100% « Une beauté sans grâce est une beauté sans appas. » Dim 11 Nov - 3:20

Wopla ! Un double-post comme je ne les aime pas ! *sigh* Je voudrais juste demander à ce qu'on me réserve la douce Aurora :3. Histoire que les gens ne viennent pas me la prendre, sous mon nez eê ! ♥. Pis aussi pour dire que je prendrais un peu de temps pour faire ma fiche, même si elle sera finie avant vendredi prochain, vu que les cours reprennent, je tiens juste à vous tenir au courant. Krkrkr. :3 ♥


La vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu’on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l’arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n’y avait pas de lendemain. D’accord, l’important n’est pas de gagner ou de perdre, l’important c’est la manière de jouer. Vous ne croyez pas ?
JH
  
MESSAGES : 14



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 100% « Une beauté sans grâce est une beauté sans appas. » Dim 11 Nov - 4:33

    'Kay ma belle, je te le réserve et y'a aucun problème,
    bon courage pour la suite :pirat: !







JH
  
MESSAGES : 38



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 100% « Une beauté sans grâce est une beauté sans appas. » Jeu 15 Nov - 23:46

    Histoire fluide, facile à lire et qui respecte les conditions du prédéfini. Je n'ai rien à dire a part peut-être que j'aurais bien voulu un paragraphe sur son passé comme je te l'ai dis sur la chatbox. En tout cas j'ai apprécié, le personnage est compris, le début de l'histoire m'a fait sourire. Allez :

    Rejoins moi dans mon château ᶘᵒᴥᵒ ᶅ







JH
  
MESSAGES : 38



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 100% « Une beauté sans grâce est une beauté sans appas. »

Contenu sponsorisé
  



Revenir en haut Aller en bas

100% « Une beauté sans grâce est une beauté sans appas. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» population pour 30litres sans plante ...» Coq malade sans voix» La SPA Belge prend en charge les animaux des sans abris pendant la période de grands froids» Refuge sans Famille» Dune marche sans laisse
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: