AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
◢ Cesare



 

Partagez|

◢ Cesare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: ◢ Cesare Dim 11 Nov - 15:32




PHYSIQUE
◢ Il a constamment les sourcils froncés, ce qui lui donne un air ronchon, trop serieux et peu avenant. Si c'était un complexe lorsqu'il était jeune, il aime jouer de cette particularité aujourd'hui.
◢ Son corps est constellé de cicatrices et petites brûlures en tout genre. Pas de passé tragique caché derrière ces vieilles blessures, juste un homme qui a toujours eu tendance à être un peu trop casse-cou et a faire pas mal de conneries étant ado.
◢ Cesare ne porte que des chemises. Les tee-shirt, c'est pour les hommes sans aucune classe.
◢ Bien qu'il puisse encore s'en passer, il commence à manifester le besoin de porter des lunettes de vue pour lire ou travailler.
◢ Il a la peau légèrement plus mate que la plupart des autres habitants de Toscane pour la simple raison que sa famille était originaire de Sicile avant de venir s'installer à Florence. D'ailleurs, rien à voir mais il a une famille terriblement grande. 5 soeurs et 3 frères (tous vivants à l'exception d'un seul, décédé durant son adolescence), 4 tantes et 4 oncles, une flopée de cousins et cousines, sans compter tout les neveux et nièces, les beaux-parents, beaux-frères, belles-soeurs, les amis intimes, ou encore la partie de la famille restée en Sicile. Ça fait du peuple.
◢ Quand il se rase la moustache et le bouc (ce qui, soyons honnêtes, ne peut arriver que pour une EXCELLENTE raison), il fait subitement 15 ans de moins physiquement parlant. Comme quoi, ça tient pas à grand chose.
LEONE CESARE

« Greuh. »


◢ Italien, natif de Florence en Toscane.
◢ 37 ans
◢ Master
◢ Hétérosexuel, bien que fortement bicurieux (si si, ça se dit)
◢ Ambassadeur au Consulat général d'Italie de Genève.

TICS ET MANIES
◢ Il lui arrive fréquemment d'avoir de soudains moments d'immaturité gamine et innatendue. Du genre pousser quelqu'un en train de lui parler sans raison, ou vouloir à tout prix une énorme tasse de chocolat chaud ultra-sucrée. Pour un homme d'un tel statut, avec une tronche aussi sérieuse, ça a de quoi surprendre.
◢ Lorsqu'il est assis, il fait tressauter sa jambe s'il s'ennuie, s'impatiente ou stresse.
◢ Passe littéralement des heures dans la salle de bain lorsqu'il se rase.
◢ Bien que non-pratiquant, il est croyant. Il porte toujours un pendentif avec une croix chrétienne sur lui et se sent mal quand il ne l'a pas autours du cou (plus à cause de la force de l'habitude qu'autre chose ceci dit)
◢ Sessouellement parlant, il à une légère tendance à préférer les plus jeunes que lui (Le premier qui dit "pedo", je lui fais manger de la purée de nyancat à l'arsenic)


PARTICULARITÉS :
Vitesse : 10
Agilité : 15
Endurance : 10
Intelligence : 25
Force : 10
Dextérité : 15
Perception : 15

Armes : Aucune, si ce un petit semi-automatique pour sa propre défense en cas de crise. Le reste, c'est à sa Shiyo de s'en charger. Ayant longtemps pratiqué l'escrime, il se débrouille très bien avec une lame mais, hé. Quel diplomate se ballade avec un sabre, franchement ?

HISTOIRE
« Greuh bis. »

Il y a le politicien.

Le diplomate. D'apparence froide et sérieuse, intransigeante et appliquée. Toujours vêtu impeccablement, ses costumes sombres et ses cravates sobres sont toujours parfaites d'apparence. Pas un bouton ouvert, pas une poussière, pas la moindre trace. Son maintien est droit, altier. Sa poignée de main est franche et directe. Il réserve ses rares sourires pour amadouer ou pour célébrer une réunion qui se termine positivement, de la manière dont il l'a prévu.
Il refuse souvent l'aide de son secrétaire. En fait, il la refuserait en permanence s'il n'avait pas autant de travail. Car il est un homme studieux. Ça se voit. Ça se sent. Quelqu'un qui n'a pas eu peur de rester des jours durant le nez dans les bouquins, tournant au café pour affronter les nuits blanches dans le but de réviser un important examen, de terminer une thèse, ou de plancher sur un dossier capital. Et puis, soyons réalistes : On n'atteint pas une place telle que la sienne en restant oisif, les doigts de pieds en éventail. Il a dû bosser. Trimer. Faire des sacrifices. Pour tout ça, on le pense intransigeant. Et c'est vrai qu'il l'est, au moins un peu. Parce qu'il le faut bien.

Mais en contrepartie, l'italien est ouvert. Compréhensif. Un peu vieux jeu peut-être, certes, mais indiscutablement tolérant. Il en a vu du pays. Il en a vu des choses. Il en a rencontrés, des gens. Des gens de partout et d'ailleurs, des gens toujours différents, qui lui ont apprit la diversité du monde. Pourtant, au début, on ne le destinait pas franchement à une telle carrière. Et pourtant. Il a axé ses études sur la politique, comme ça, du jour au lendemain, à l'étonnement le plus total de ses amis et professeurs. Il a raté des concours. Il a recommencé. Réessayé. Puis il y est arrivé. A 25 ans, il entre au ministère des Affaires Étrangères de son pays. Petit poste du bas de l'échelle, sans conséquence, sans ambition. Mais il travaille. Encore. Toujours. Au bout de deux ans, il devient responsable des dossiers à l'administration centrale. Et travaille. Travaille encore. Travaille toujours. Se fait pistonner aussi, un peu, parce qu'on a tous besoin d'un coup de pouce, au final. Il monte les échelons, petit à petit. Au fil des ans. Conseiller négociateur. Consul adjoint. Conseiller politique. Toujours plus haut. On dit de lui qu'il ne sait pas trop s'amuser, à cause de son sérieux presque stressant. A cause de sa fichue manie à être trop secret. Ces « On » ont à la fois raison et terriblement tord.

Sa première affectation hors de l'Italie a été le Danemark. Un an. Puis l'Inde. Un an aussi. Retour 6 mois à Rome, pour mieux repartir en Autriche. Trois ans cette fois. Puis l'Australie. L'Espagne. La Pologne. Le Mexique. La Turquie. Et d'autres. Pour des missions différentes. Pour des durées différentes. Au début, il avait le mal du pays. Au début, il avait du mal à s'adapter. Puis, à force, c'est différent. Les changements deviennent habitudes. La déprime passagère se change en soif de découvertes. Pour le compte de son gouvernement, il observe la situation de tout ces pays. Il surveille. Il rapporte.

Puis, 36 ans, la consécration. Après son retour de Chine, il devient Ambassadeur. Opiniâtreté, chance, succès, relations, c'est un peu grâce à tout ça qu'il y arrive, malgré son jeune âge. On l'envoie en Suisse. Parce qu'il faut bien quelqu'un là-bas aussi. Il s'installe. Il bosse, comme il a toujours bossé. Avec encore plus de responsabilités à la clé cette fois. Il en a pour quatre ans. Il prend ses aises, heureux de ne pas être si loin que ça de sa ville natale comparé à ses affectations passées. Et comme il a le mauvais karma en poupe, c'est la merde. Ça pète à Genève. Mais lui, il poursuit sa tâche. Parce que c'est comme ça. Parce qu'il aime ce qu'il fait. Parce qu'il est têtu. Parce que c'est son métier.


Et il y a l'homme.

Il rentre chez lui. La journée à été rude. Difficile. Fatigante. Son pain quotidien. Il est une heure du matin et la première chose qu'il fait en arrivant, ce n'est pas de se déshabiller pour prendre une douche. Ni même de manger ou d'aller se coucher sans plus de cérémonie. Il ne se remet pas au travail non plus. Parce qu'il est sérieux, mais qu'il ne faut pas exagérer. Parce qu'il est studieux, mais qu'il aime se détendre et profiter de la vie. Non, la première chose qu'il fait, c'est ouvrir un appel en visio. Le temps que ses interlocuteurs prennent la communication, il balance sa veste sur le canapé, enlève sa cravate et ouvre les deux premiers boutons de sa chemise. Il se passe un coup la main dans les cheveux, histoire de les ébouriffer un chouïa, aussi. Voila, il est en mode decontrac'. Le politicien est resté à l'ambassade. Il se sent mieux. Moins en train d'étouffer. Il semble un homme different, quand on y regarde bien.

Et BOUM, d'un coup, c'est l'explosion au téléphone. Ça crie, ça hurle, ça chante, ça pose des questions en vrac. Tympans en miette. Et grand sourire sur les lèvres. Sa famille. Sa grande famille. Sa famille chaleureuse et hyperactive. En pleine célébration du diplôme de la petite dernière. La fête s'est éternisée, comme il s'en était douté. Pas mal ont bu un peu trop peut-être. Ça l'empêche de tout saisir quand ils parlent. Mais ça le fait rire. Il réussit enfin à avoir la petite Julia en face de lui. Il la félicite à son tour, il discute un peu avec sa mère, son père, ses sœurs et le reste. On lui apprend que la cousine Lia a accouché d'un petit garçon, que l'oncle Claudio a quitté son travail pour faire le tour du monde sur un coup de tête et que le jeune Teo a reprit avec succès les vignobles de son grand-père. La conversation s'éternise, vivante, énergique, pendant encore trois bons quarts d'heures. Et ils se disent au revoir.

Il a le sens de la famille. En bon italien. Mais ici, il n'en a pas, de la famille. Évidement. Il ne peut même pas en fonder une. Ce n'est pas en changeant de pays tout les trois ans que l'on peut se créer une situation suffisamment stable pour s'installer avec quelqu'un. Tant mieux me direz-vous. Pour le moment, ça ne l'intéresse pas trop. Peut-être est-il un peu trop bipolaire pour ça. Peut-être qu'il ne comprend pas trop, de toute façon, qu'on puisse s'intéresser à lui sentimentalement parlant. C'est un type chaleureux quand il le veut, c'est vrai. Mais vite enclin à fuir les marques d'affection. Le genre à ne pas vouloir être trop souvent seul, à avoir des gens prêts à rester à ses cotés. Mais à avoir le trouillomètre à zéro dès que les choses deviennent un peu sérieuses. Cherchez pas docteur, c'est dans la tête. Et même si c'est l'origine inconsciente de ses fréquents coups de blues, ça l'empêche pas de vivre.

Quand on y pense, il a toujours été comme ça. Même ado déjà. Il avait pas mal d'amis. Et une ribambelle de connaissances en tout genre. Avec deux sœurs et un frére aînés, trois sœurs cadettes et deux frères cadets, sans compter le reste de la famille, les amies des cousins, des oncles, des grands-parents et tant d'autres. On arrivait vite à des nombres faramineux d'invités autours de la table chaque soir. Ça aide a être à l'aise en société tout en contrôlant ses émotions. Au fond, c'est peut-être ça qui a motivé l'italien dans son choix de carrière. Pour qu'ils soient fiers. Parce qu'avoir un homme politique dans la famille quand on vient d'un milieu des plus modestes, ça a de quoi rendre heureux.

On l'aura comprit. Il ne s'est jamais rien passé d'extraordinaire dans sa vie. A 9 ans, il a fait une chute de vélo qui lui a cassé une cote. A 11 ans, il s'est mis à l'escrime. A 17 ans, son seul frère ainé est décédé d'une maladie cardiaque. A 19 ans, il se fait opérer pour une broutille. Pas la peine de déblatérer plus, il n'y a rien eu d'autre que les bonheurs et malheurs propres à chaque famille. Peines de cœur, pertes, diplômes obtenus, premier salaire, cuites, accidents, expériences, tentations, bêtises, déceptions, joies, on connait tous ça.

Quand le silence retombe dans la pièce, il lâche un soupir un peu dépité. Il apprécie le calme. Mais l'ambiance de son foyer natal lui manque. Pour autant, il n'a pas à se plaindre de sa vie. C'est lui qui l'a choisit et il en est heureux.
Il se verse un verre de vin et se laisse tomber allongé sur le canapé, un demi-sourire en coin. Il était heureux comme ça oui.

Du moins tente-t-il de s'en convaincre.




Dernière édition par Cesare Leone le Mar 13 Nov - 9:13, édité 3 fois
M
  
MESSAGES : 60



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◢ Cesare Lun 12 Nov - 18:34

J'viens juste poster pour dire que c'moi l'impitoyable qui vais massacrer ta fiche de présentation, prépare-toi à faire une syncope. 8D *PAN*

Nono en vrai j'poste juste pour dire que je m'en occupe et que j'éditerais ce poste quand j'aurais tout lu, avant qu'on me vole la fiche de mon cher Cesarelincestueuxpédophileàrouflaquettes. ewe




underconstruction ;
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◢ Cesare Mar 13 Nov - 9:22

Je persiste à m'insurger et à dire qu'il n'est PAS incestueux. D8 /BAM/
Sinon, je suis prêt, je t'attends. èè *a préparé les matelas pour amortir la chute*
M
  
MESSAGES : 60



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◢ Cesare Mar 13 Nov - 19:40

Cesare. Faut tout refaire. C'est à chier.


Bon j'espère que t'a eu une mini crise cardiaque en lisant ça tout de même. 8D Bien parlons sérieusement même si je pense que j'aurais un peu de mal. Parce que tout est parfaitement parfaitement, sincèrement. xD

C'est tellement réaliste et vrai tout ce que tu as écrit. T'a pas cherché à faire une vie de fifous au point que ça devienne absurde. T'a su faire une histoire qui corresponde vraiment au caractère de ton personnage et tu as su le rendre intéressant sans faire des étincelles !

Franchement, Cesare, bravo. Mais il te reste encore pleins de choses à faire maintenant que tu es validé ! èwé

www. Recenser ton avatar
www. Te créer un logement
www. Faire ta fiche de lien




underconstruction ;
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◢ Cesare Mar 13 Nov - 19:47

PEDO.






édit : j'ai pas pu résister, pardon.
édit édit : tu es dur.
édit édit édit : ça, c'est à prendre dans quel sens ... ? xD derrière, devant


Dernière édition par Purdey G. Stuart le Mar 13 Nov - 20:38, édité 2 fois
MFS
  
MESSAGES : 48



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◢ Cesare Mar 13 Nov - 19:54

PUDDING > DE LA PART DE QUELQU'UN SANS TÊTE, CA NE M'ATTEINT MÊME PAS.

EDIT : Non, ça marche pas comme ça non plus.
EDIT² : Seulement avec les jolies filles. What a Face
EDIT3 : Je te montrerai. A l'occasion. Un jour. Peut-être. 8D



Albane > Sachant que j'ai vu ma couleur de groupe avant ton message, même pas. 8D Mais en compensation, j'hyperventile de bonheur rien que pour toi. /paf/
Bref, merci. ♥️
M
  
MESSAGES : 60



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ◢ Cesare

Contenu sponsorisé
  



Revenir en haut Aller en bas

◢ Cesare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Cesare, x boxer mâle de 5 ans. 2 abandons. 4 ans de refuge... (dép 33)» RACE! critère de qualité ou filiation, gare aux dérives.» Pouvez-vous aider cesare ???????? (2011)» Présentation Chantal, Boubou Django
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: