AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
joie, joie, joie et vie ▬ purd



 

Partagez|

joie, joie, joie et vie ▬ purd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: joie, joie, joie et vie ▬ purd Mar 13 Nov - 19:52




PHYSIQUE
▬ Purdey, c'est la grâce incarnée. Un déplacement félin, aérien, d'une douceur épatante. Le petit rat d'opéra se faufile sans encombre dans la foule, pareille à un fantôme. Agile.
▬ Purdey, il lui manque un doigt. Alors elle compense, elle se tatoue. Vous savez, de ces tatouages qui ne durent pas bien longtemps mais qui suffisent à la remettre de bonne humeur. Bien que son nouveau doigt gauche, l'auriculaire, soit très bien adapté, elle le hait.
▬ Purdey porte une dizaine de bracelets à son poignet droit : elle dit que chacun d'eux à une signification, mais laquelle... Il y a aussi une chaîne de maillons d'or qui ne quitte jamais son cou.
▬ Purdey se vêtit d'une façon très cool. Adepte des sarouels, elle utilise parfois les leggins pour des raisons pratique. Ses T-shirts sont larges, souvent empruntés au dernier mâle qu'elle a croisé. Ses dreadlocks, perles de son regard, sont longues. Cependant, depuis l'épisode de la gemme, Purdey se refuse éperdument à suivre la mode.
▬ Sa peau change de couleur selon son humeur, dans la limite des couleurs humaines : c'est avec de la concentration qu'elle devient caméléon.

STUART Purdey

« Ahem. Ahhhhhheeem. Y a d'la joie ! »


Gaëlle, prototype autrichien, née à Vienne il y a 16,5 ans de ça. Légèrement zoophile à tendance pour les tortues, trop Shiyo et peut être pas assez Madness Factory. Lycéenne de base, mais sécheuse professionnelle et chose des Madness.


TICS ET MANIES
▬ Purdey a tendance à hurler dès que quelque s'approche de ses dreads.
▬ Purdey se frotte le bout dès qu'elle est mal à l'aise ; quand elle ment, surtout.
▬ Purdey se mange. Elle mordille ses lèvres, met ses doigts dans sa bouche, se mord le poing, pince ses bras... Enfin, elle s'automutile.
▬ Purdey danse souvent sur elle-même. Pour rien.
▬ Purdey a souvent froid.
▬ Purdey est une adepte du pacifisme, quand elle en a envie, de même pour l'écologie. Elle se sentirait capable de combattre une armée de racistes, parfois. Retenez-la.


PARTICULARITÉS :
Vitesse : 10
Agilité : 20
Endurance : 5
Intelligence : 30
Force : 5
Dextérité : 15
Perception : 35
DON : consistant à se faufiler, à passer inaperçue, ou, au contraire, à se faire remarquer comme le nez au milieu du visage, PEAU DE CAMÉLÉON permet à Gaëlle de changer sa peau de couleur.
ARME : une SARBACANE usuelle, ainsi qu'un CESTE, une sorte d'ancien poing américain. PETITE INCESTE.

HISTOIRE
« Plaisir. »

DAD : Tiens, chérie, un cadeau.
Une gemme. Ohoh, que de classe. Purdey la prend, levant les yeux vers son père.
PUDD : Oh. Merci. Tu as eu ça où ?
DAD : Ta belle-mère a ses sources, ne cherche pas à chipoter mon ange.
PUDD : Oh.

DAD : Chérie, peux-tu me passer le sel, s'il-te-plait ?
Elle s'exécute et fait passer le sel. D'abord, il atterri dans les mains de Simon. Qui le passe à Olivia. Elle l’envoi à Elias. Celui-ci, de bonne humeur, le lance au dessus de Lars et Rahel. C'est Rebecca qui le rattrape. Et le donne, enfin, au père de Purdey. Depuis quelques années, la maison des Stuart est un lieu de passage, un repère, un squat, une gare. Et à ça, Laurent ne voit aucun inconvénient. Purdey non plus, d'ailleurs. Elle préfère de loin cette situation à l'idée de passer une semaine de plus en face à face avec son père. Cet homme n'est pas un mauvais bougre, seulement, ce n'est pas vraiment un père non plus. Il est volage, parfois alcoolique et impulsif de nature. Ce n'est pas une superbe situation pour un enfant. Purdey a eu trois "maman", mais le comportement du paternel ne leur plaisait pas, elles sont parties. Alors depuis un an ou deux, Laurent a ouvert une sorte d'auberge de jeunesse, en moins cher et où l'on peut rester autant de temps que l'on veut. Il avait hérité depuis peu et ne savait pas quoi faire de son argent : acheter la maison d'en face de la leur n'était pas mal comme idée. Surtout, les jeunes errants ont un coeur grand comme ça. Et ils ont pris Purdey sous leur aile. Ceux qui sont présents pour le repas, ce sont les habitués, ils sont là depuis l'ouverture, l'entente est si bonne qu'aucun n'a osé penser à partir. On s'organise. Si Papa drague, on emmène la gamine au bowling, à la patinoire ou au ciné. On ne va pas la casser, non plus. Disons que l'entente se fait et que Gaëlle ne tarde pas à être considérée comme la petite cadette, qu'il faut protéger. Chose stupide quand on la sait Shiyo, mais bien sur, ça ce n'était pas là au début.

Simon fixait Purdey. Purdey fixait sa main. Sa main qui changeait de couleur, un peu, devenait rouge, par moment violette. La seule chose qui ne changeait pas de couleur, c'était son auriculaire. Brrr.
RAHEL : Dis, Laurent, il y a du nouveau monde cette semaine ?
DAD : Hm. Non, pas que je sache, l'été les sdf préfèrent rejoindre les bords du lac. Ici c'est moins drôle.
LARS : C'est vrai que ça manque un peu d'ambiance dans le coin. T'as jamais pensé à organiser des soirées ou quelque chose comme ça ?
DAD : ... Vous savez très bien les conneries que je fais en soirée. Mais si vous voulez organiser des trucs, allez-y, ceux qui veulent pioncer viendront ici.
PUDD : Oh. Papa ! On pourrait pas faire un genre de gay pride ?
REBECCA : Ahah ! Mais tu vois beaucoup trop grand ma pauvre Purdey...
PUDD : Une petite ?
SIMON : Moi je trouve ça bien, comme idée.
DAD : Oh, toi, tu ... !
ELIAS : C'est vrai que ce serait sympa, puisqu'on est loin des grosses fiestas. En plus, dans le quartier, les trois quart sont homos !
OLIVIA : Oui. Et de gros fêtards. On leur proposera !

Elle tourne sur elle-même, elle lève les bras, elle applaudit. C'est bien, c'est cool, c'est drôle. La rue est remplie, celles aux alentours aussi, tout est blindé. Parfois Genève renaît.
SIMON : Alors, tu t'éclate ?
Elle se retourne vers lui. Il hurle, à cause du concert et des autres. Ils s'embrassent. Ils ne sont pas gays, aucun des deux, mais tout le monde y a sa place, non ? Les homos, autour, sourient, puis se remettent à s'éclater. Ça ne dure qu'un instant. Et voilà.
PUDD : HEY ! Vous ne savez pas où sont Rahel et Lars ? J'ai besoin de Rahel, il y a une folle, elle devrait pouvoir la calmer, nan ?
SIMON : Désolée chérie, je n'en sais rien. Essaie les ruelle sombres, ils doivent baiser.
Il accompagne sa phrase d'un clin d'oeil. Purdey lui répond par un sourire et le laisse s'éclater avec sa nana. C'est comme un pincement au coeur, qu'elle a. La jalousie, surtout. Mais elle relève le menton et hausse les épaules avant de disparaître de nouveau dans la foule. Elle refait le chemin à l'envers, elle retrouve la folle, désormais accompagné d'Elias. Ils se lancent un regard. Puis il regarde derrière elle, voit Simon et lance un haussement de sourcils à la jeune fille. La folle hurle. Elle crie après Rahel. Parce que Rahel, avant de rencontrer Lars, c'était une vraie briseuse de coeurs. Elle passait du coq à l'âne. Elle ne se faisait que des filles, c'était "plus facile", comme elle disait. Son passé la poursuit, et Purdey y assiste souvent. D'ailleurs, HS, là, en face, derrière, il y avait Albane. Cette autre inconsciente qui avait traînée Purdey jusque dans les griffes des MF. Légitimement, parait-il.

RAHEL : Simon et sa copine nous on dit que tu nous cherchait ?
Purdey pointe son doigt vers le corps allongé. La folle est par terre, morte sous le poids de l'alcool et laisse un filet de bave s'échapper de sa bouche.
LARS : ... Faudrait pas qu'elle meure dans son vomis.
Purdey éclate de rire, Lars passe un bras autour des épaules de Rahel, tandis que celle-ci fixe son ex-copine d'un air dégoûté. Elias, voyant Simon arriver, colle une fille dans les bras de Pudd. Puis il demande à Rehal d'où vient cette fille là. Une américaine, en plus, elle en aura fait du chemin.
SIMON : Pudd ? Qu'est-ce que tu fous ?
ELIAS : Elle découvre les joies de la femme, tiens.
Purdey ne répond plus. Elle est trop occupé. Et puis les choses tournent au vinaigre. Une main trop bas, trop dans la culotte, un tressautement et...
ELIAS : Oh merde !
Simon saute par dessus la barrière et sépare les deux filles. En effet, la perverse semble avoir au moins une vingtaine d'année. Il la dégage légèrement pour récupérer Purdey contre lui. Il la bloque.
SIMON : C'était quoi ton idée, Elias ?!
ELIAS : En tout cas, ça a bien marché ! - il sourit.
PUDD : La ferme ! Nonono. Chut.
Elle s'en fou, elle se blotti quand même contre Simon. Parce que c'est Simon.



Dernière édition par Purdey G. Stuart le Sam 17 Nov - 13:39, édité 2 fois
MFS
  
MESSAGES : 48



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: joie, joie, joie et vie ▬ purd Mer 14 Nov - 16:57

je up. Parce que j'ai toujours trop plein de choses à dire.
c'est fini, je crois. Mais j'ajoute que... J'savais pas quoi dire dans l'histoire, alors c'est trop con, et puis j'aime pas. Mais j'aime pas avoir des personnages célibataires, je crois. Mais, mais, c'est trop de l'adolescence, de la pure de la vraie. Et je me suis permise une gay-pride, parce que voilà. c'est cool, nan ?

okok je sors je crains je vais me pendre. demain ou après-demain.



édit :

fallait qu'il apparaisse, je ne pouvais pas atteeeeeendre !
MFS
  
MESSAGES : 48



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: joie, joie, joie et vie ▬ purd Mer 14 Nov - 17:51

Oh mon... Pudding. *A* Bah ui atta t'es chez Madness et en plus t'es Shiyo et avant on était mariés, je peux que t'aimer tu le sais.

Bref même si c'est Ethan qui s'occupera de la fiche puisqu'il valide les MF je viendrais juste mettre mon grain de sel du côté des Shiyos ! Et j'avoue que j'ai pas grand chose à dire à part que Gaëlle a un don super intéressant, qu'elle est super intéressante, que je la kiff et que je te kiff surtout. Tu me crois si je te dis que j'ai écris " kiss " au départ ? Lapsus révélateur.







underconstruction ;
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: joie, joie, joie et vie ▬ purd Mer 14 Nov - 22:02

Aquecoucou.

J'adore Pudd. Elle pue la joie de vivre, l'engouement, on a envi de jouer les baba cool avec elle quand on te lit, c'est... *A* C'est un type de personnage que je m'attendais pas du tout à voir chez les MF et pourtant, ça colle tellement bien ! D'ailleurs t'as vu, Gabi à dit qu'à Genève la Gay Pride, là-bas, ça s'appel la Lake Parade. 8D merci Gabi.
Mais en parlant de MF, justement, je trouve qu'il manque ce petit plus. Cette petite raison d'avoir été chez les gangs. Parce qu'après tout, elle aurait pu rester civils dans son squatte de jeune. o: Du coup j'aimerais bien qu'on voit ensemble cette partie ensemble (sauf si t'as déjà une idée toute faite, intègre là dans ton histoire \o), parce que je met ça sur mon dos. C'est de ma faute. Cette semaine je suis pas du tout dispo pour voir ce genre de chose... D:

Du coup, voilà ce que je te propose : T'as finis ta fiche, tout est parfait et ça m'embête de te faire attendre vendredi soir/samedi pour te valider, du coup je te valide now. Mais je passe ta fiche en validée, histoire qu'on voit ce détail ensemble ? .o.

Voilàà, encore désolée. ;_; (du coup en attendant si t'as une tonne de questions/proposition pour les MF, je suis toute ouverte en MP)

Edit : Ah oui, et ! Son rôle de Shiyo n'est peut être pas l'élément phare de son histoire, mais ça serait au bien de savoir comment elle s'est procurée une gemme (si on lui a offert, etc...). o:
MF
  
MESSAGES : 51



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: joie, joie, joie et vie ▬ purd Sam 17 Nov - 13:43

VALIDEEEEEEEEEEEY
MF
  
MESSAGES : 51



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: joie, joie, joie et vie ▬ purd

Contenu sponsorisé
  



Revenir en haut Aller en bas

joie, joie, joie et vie ▬ purd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Association Joie de Mai» JE SUIS FOLLE DE JOIE.Vos avis svp..» Abbaye de la Joie à Hennebont (56) -> EN DANGER <-» La joie dans mon coeur!!» Pardon de la Joie
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: