AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
▲ TEUMESSIAN FO.X



 

Partagez|

▲ TEUMESSIAN FO.X

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: ▲ TEUMESSIAN FO.X Sam 17 Nov - 11:26




PHYSIQUE
Peau LAITEUSE à l'uniformité brisée par maintes et maintes TACHES DE ROUSSEURS sur l'ensemble du corps ainsi que du visage. Pâleur surmontée par des cheveux ROUX sombres. Corps gracile aux hanches larges et à la taille marquée, PETITE POITRINE ronde. Visage ovale aux lèvres CHARNUES et roses souvent pleines de petites plaies dû à un tic, le tout surplombé par deux billes brunes. La jeune femme porte essentiellement du BORDEAUX ainsi que du NOIR, elle collectionne les chapeaux et en porte souvent. Elle possède deux CICATRICES sur le corps, dû à un ACCIDENT DE POUSSETTE lorsqu'elle était nourrisson, une mauvaise pente comme on dit.

TEUMESSIAN FO.X
MA SINCÉRITÉ M'INTERDIT.

Du haut de ses VINGT-SIX années, Albane est une jeune femme ANGLO-SUISSE. Membre à part entière des MADNESS FACTORY elle est surtout le garde du corps, l'amie et la SHIYO du chef de gang. Virée d'une école de SCIENCES PO au bout d'un an pour absentéisme, elle n'a jamais été diplômée. Son gagne pain ? La GRANDE GÉNÉROSITÉ d'Ethan lui permet de vivre tranquillement à vraie dire et lorsque les fins de mois sont rudes, le VOL reste la meilleure option. Sa langue natale est l'ANGLAIS car il faut avouer que malgré des origines et de la famille ALLEMANDE, la jeune femme comprend mieux qu'elle ne maîtrise. Elle baragouine sur la pluie et le beau temps en fait.


MANIES
— S'humecter les lèvres.
— A des tendances cleptomane.
— Se mordre la langue.
— Terminer ses phrases par « Bref. »
— Chantonner la dernière chanson entendu.
— Jouer avec des capsules de bière.
— Regarder les dates de péremptions après avoir mangé le dit aliment.
— Dire « C'est pas moi ! » avant même que la personne ait terminé sa phrase.
— Faire toujours la gueule sur les photos.
— Ou alors une moue gênée qui a tendance à crisper son sourire.
— Ne peut s'empêcher de collectionner les chapeaux.


PARTICULARITÉS
VITESSE — 40%
AGILITÉ — 13%
ENDURANCE — 25%
FORCE — 10%
DEXTÉRITÉ — 10%
PERCEPTION — 10%
VITESSE DÉCUPLÉE — Albane est plus rapide que la moyenne. En effet, elle est aux yeux de tous une pile électrique, une silhouette fugace, quelque chose d'insaisissable qui lui a valu un surnom bien étrange. Sa vitesse maximale s'élève de 75 à 80 km/h sur une distance de 200 à 300 mètres. En six ou cinq mètres, elle accomplit une foulée et environ 2 ou 3 foulées à la seconde. Le temps de récupération varie entre 15 et 30 minutes environ. La vision d'Albane n'est pas la même que la nôtre. À ses yeux elle est loin d'être rapide, c'est le monde qui est d'une lenteur insupportable. La jeune femme ne possède pas réellement d'armes sur elle, disons que son coupe papier est toujours près d'elle en cas de problèmes.






underconstruction ;


Dernière édition par Albane Gallagher le Lun 10 Déc - 18:35, édité 4 fois
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▲ TEUMESSIAN FO.X Mar 27 Nov - 18:37




HISTOIRE

« Anna. It's late. I think I'd better go. I will be back tomorrow. » Stan leva ses yeux vers elle, tout d'orange vêtue. Écrasant mollement sa main contre son visage, il termina le chemin de celle-ci dans ses cheveux ébouriffés, soupirant une énième fois. Parce qu'il y avait ce silence lourd et pesant, mais surtout qu'elle avait ce regard vide et cerné. Réajustant le porte bébé qu'il avait contre son torse, il s'en alla. Anna, c'était la mère de l'enfant, mais surtout une jeune femme qu'il avait connu à la pharmacie un soir. Une jolie rousse au fort accent anglais. Un soir, un petit déjeuner et sa photo aux infos en tant que criminelle recherchée. Neuf mois, une condamnation à mort, Albane était là.

C'est ainsi que l'enfant ne sut jamais rien sur sa mère, il enjoliva la vérité. Et au moindre signe de ressemblance à sa génitrice, le pauvre père s'inquiéta, allant voir une psychiatre. « Elle a arraché la tête de sa poupée, je dois m'inquiéter ? » Parce que malgré que Stan Gallagher soit un jeune homme aux expressions faciales bovines, il restait quelqu'un sur qui la paternité était tombée, sans préavis, ni négociations. Caissier dans un supermarché, il était quelqu'un à la vie simple dont l'événement majeur était cette folle histoire ayant pour résultat Albane.


- - -

« Le bracelet en or je te le fais à... 20 CHF. Je suis dans un jour de grande générosité, profite. » La jeune femme secoua la tête, se mordant la lèvre inférieure ne disant pas un mot. Ça faisait une vingtaine de minutes qu'ils se battaient sur le prix de ce bracelet et qu'elle refusait à chaque fois ses prix, agacée de se faire toujours avoir. « Tu sais très bien qu'il vaut au moins 150 CHF, j'en ai marre que tu te fasses de l'argent sur mon dos. Je te signal que faire semblant d'être baby-sitter pour faire les boîtes à bijoux des clientes m'amuse pas. Soit t'augmente, soit je vais voir ailleurs. » L'homme renifla bruyamment, passant un tissus sur son crâne pour essuyer la sueur, l'arrière boutique ne bénéficiant d'aucun filet d'air. Premiers petits crimes d'une jeune fille de vingt ans, désespérée de trouver de quoi se nourrir, ayant abandonné il y a longtemps après seulement quelques mois des études généreusement offertes par son géniteur.

Crocheter une serrure, arborer un large sourire, prendre un nom dans l'annuaire, se présenter chez un jeune couple, dire à quel point elle aimait les enfants pour revenir le samedi soir pour garder la progéniture. Puis une fois ses poches pleines, elle allait à l'arrière de cette boutique, déposait le tout sur la table et essayait d'extraire les meilleurs prix. Et le soir lorsqu'elle revenait dans son quartier, les petits caïds s'amusaient à lui lancer des noisettes dessus, parfois des noix ou des amandes selon l'humeur. « HÉ. HÉ. L'ÉCUREUIL. »

- - -

Mais un soir fut différent, elle ne rentra pas à pied, n'eut pas à gueuler après les petits cons ni à leur balancer les noix qu'elle s'était prise en pleine tête tout en jurant pour finir par rentrer en courant chez elle. Abel, un de ces voisins, une sorte de faux riche la ramena à moto. Arrivés devant chez lui, il râla, grommela, il avait perdu ses clefs. Alors, comme pour le remercier, elle décida de crocheter sa serrure, mettre au service des autres ce qui lui servait d'habitude à voler. Et étrangement, on peut dire que ce simple geste la conduit jusque dans les filets du Grand Gang de Genève. La première rencontre avec la seconde tête pensante du gang fut quelque peu mouvementée. Il était évidemment déjà bien alcoolisé et lorsqu'elle parla d'avoir crocheté sa serrure, son esprit mal placé vînt déformé la conversation.

C'est ainsi qu'elle entra dans le gang, faisant la connaissance de nombreuses personnes. Pas la peine d'énumérer les années passées là-bas avec eux, car l'événement le plus important, le plus flagrant, fut bel et bien la trahison d'Abel. Albane vaquait à ses occupations lorsqu'on vînt lui rapporter d'étranges rumeurs. « Une trahison ? Vous êtes déjà bourrés ? Il est à peine midi. » Mais la rumeur enfla et plus on en parlait, plus la jeune femme doutait, commençant à doucement cesser d'être naïve. Elle ne fut que spectatrice à l'événement comme beaucoup de personnes, témoin d'un déchirement.

- - -

La manière dont elle devint Shiyo fut de la plus innocente possible à vraie dire. Ce n'était ni calculé, ni machiné. Rare geste d'Ethan que d'offrir un cadeau à quelqu'un. Les répercutions furent douces comparé aux autres victimes, la jeune femme fit parti des chanceuses à vrai dire. Des douleurs musculaires, des saignements du nez incessant, rien de plus violent. Et puis un matin, ce fût, la révélation. Ainsi l'engrenage se déclencha, nouvelle situation, nouveau gang, que de nouveautés.







underconstruction ;
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas

▲ TEUMESSIAN FO.X

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Accumulation coupante
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: