AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC



 

Partagez|

martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 15:11





PHYSIQUE
★ Un mètre soixante-six pour cinquante-trois kilogrammes.
★ Peau pâle qui vire au rouge écrevisse lorsqu'elle s'expose au soleil. Très pratique.
★ Déteste qu'on touche ses cheveux, et déteste les couper.
★ Excentrique, elle porte des tenues très peu conventionnelles, pour aller avec sont "job". Elle affectionne particulièrement le rouge, le noir et le doré, mais aussi les vêtements courts, et ce car elle n'aime pas avoir chaud. 'fin, quand elle sort, elle fait quand même un effort.
★ C'est d'ailleurs un vrai radiateur, et dormir contre elle devient parfois très désagréable.
★ Gauchère.
★ Globalement maigrichonne, pas franchement grande, avec juste quelques formes charmantes pour rattraper le tout. Oh, et elle déteste qu'on lui fasse remarquer sa petite taille. Qu'on lui tapote la tête comme si elle était une gamine. Elle n'en est plus une, et veut qu'on respecte ça.
★ Porte des lentilles violettes. Fantaisie personnelle qu'elle refuse d'expliquer.
★ Son accent quelque peu remarquable la démasque rapidement comme étant Valaisanne.
★ Elle ne fait jamais de sport. Elle est trop flemmarde pour ça, et c'est une vraie chochotte, qui ne supporte pas vraiment la douleur, même la plus petite. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle n'a pas les oreilles percées. Parce qu'elle s'est évanouie en y allant, et que depuis, pas question d'y retourner.
★ Par contre, elle est très souple. if you know what i mean.
★ Possède de petits cicatrices ça et là, autant sur les bras que les jambes. Les bras, ce sont soit le résultat de disputes avec sa sœur, qui contrairement à elle, ne se rongeait pas les ongles, soit parce qu'elle embêtait trop cette bonne vieille Patty, son chat à l'époque. Les autres, comme celle sur l'intérieur de sa cuisse sont les vestiges de sa conneries enfantine et adolescente; chutes diverses, etc. Ainsi qu'une sur l'abdomen, fine estafilade résultat d'une agression, il y a un peu moins de deux ans.
de Courten Martina

« Life is a velvet crowbar, Hittin' you over the head. You're bleeding but you want more. »


★ Son second prénom est Emilie.
★ Suisse, originaire de Sion, en Valais.
★ Vingt-trois ans, née le premier Août.
★ Hétéro.
★ Civil
★ Elle a étudié la cuisine. Et se retrouve à jouer la diseuse de bonne aventure. Merveilleux parcours.
★ Voyante. Ça fait rire, et tout ça n'est qu'une pure blague. Mais quand on possède un certain talent pour la lecture à froid, c'est ce qu'il y a de plus simple pour se faire de l'argent. Ainsi oui, on peut dire d'elle que c'est un escroc, qui ne lésine pas sur les détails, se faisant pour l'occasion appeler Flora. haha.



TICS ET MANIES
★ Elle se ronge les ongles tout le temps, surtout lorsqu'elle lit un livre ou regarde un film.
★ Vaguement mythomane sur les bords, elle envisage toujours un mensonge avant la vérité.
★ Elle ne parle pas. Ce n'est pas qu'elle est muette. Juste qu'elle ne veut pas vous parler.
★ Beaucoup la pensent donc aphone.
★ Elle ne regarde jamais les gens dans les yeux quand elle leur parle, elle déteste ça.
★ Elle a tendance à se mordiller l'intérieur de la joue quand elle réfléchit.
★ Oh, et fait souvent craquer ses doigts, quand elle est contrariée ou juste parce que ça fait longtemps qu'elle l'a pas fait.
★ Elle dort avec une veilleuse. Parce qu'elle a peur du noir.


PARTICULARITÉS :
Vitesse : 10
Agilité : 10
Endurance : 6
Intelligence : 26
Force : 5
Dextérité : 15
Perception : 17
Une poêle à frire ? Haha. Non, Martina ne possède pas d'arme d'une quelconque genre. Mais investir dans une batte en alu ou un pied de biche ne lui porterait surement pas préjudice.

HISTOIRE
« You're like crack to me I don't want to leave »

Y’a un bordel monstre dans ta chambre, et le simple fait de poser ton regard sur les fringues éparpillées et les livres qui trainent te donne envie de faire autre chose. Comme dormir, tiens. Oui, dormir c’est pas mal comme activité. A moins que tu n’aies mieux à faire. Ouais, comme regarder par la fenêtre. Oh oui, c’est très prenant comme activité, tu pourrais passer ta vie à regarder dehors. Sauf que bon, le paysage n’est pas vraiment grandiose, loin de là. Tu n’aimes pas Genève. Tu n’aimes pas être ici, au fond. M’enfin, t’as pas tellement moyen de bouger et retourner chez toi. Ici, c’est gris et pollué, trop de monde, aussi.

D’un air las, tu poses tes prunelles vers la direction qui est censée être celle du lac Léman. Une main dans ta chevelure blonde même pas peignée, tout juste affublée d’un shorty et débardeur assortit, tu poses tes fesses sur un tabouret bancal. Ah. Nostalgie. Le Valais, ça te manque, et pas qu’un peu. Les montagnes de chaque côté, qu’importe où pouvait porter ton regard. Du vert partout, que ce soit la forêt ou les vignes, même les alpages. Ce foutu ciel bleu qui te donnait envie de t’y noyer. Bon, ici aussi, le ciel est bleu parfois, mais t’aime trop ton chez toi pour l’admettre. C’est humain, et puis, t’es chiante Martina.

Tu grommelles et ferme les yeux, pensive, toujours aussi mélancolique. Tu repenses à ces sorties, gravissant la colline de Valère, pour ensuite t’arrêter aux pieds de la basilique presque toujours en rénovation, fatiguée d’avoir gravi tant de marches escarpées. La falaise te donnait une vue appréciable sur ta vallée, que ce soit le Rhône, ou la vieille ville. La grande autoroute, les quartiers de banlieue. Et un peu plus tard, tu dévalais les rues étroites de ladite vieille ville, pour rejoindre ta mère au café, non loin de la Cathédrale. D’ailleurs, tu t’es cassé la gueule sur ses pavés un nombre incalculable de fois, tes genoux s’en rappellent très bien. Grosse larmes, et puis, tu reprenais ta course. Insouciante.

Ça te manque, d’ailleurs. Les soirées à la Grande Foire, a embêter ton oncle, occupé avec les clients de son stand. Oh, le regard noir qu’il te lançait…

Un ricanement amer t’échappe. A quoi bon repenser à ça, hein ? Tu n’as même plus de nouvelles de ta famille, du restaurant familiale ou de tes amis. Tu te sens carrément exilée dans cette ville trop grande, trop pleine de bordel. Parce qu’avec ta petite vie tranquille, et tes cours à Martigny, en hôtellerie et restauration, tes nombreuses disputes avec Camille, ta sœur, t’as jamais vraiment pensé quitter le Valais. Pas tout de suite. Eh, tu l’aimes, ton canton, et c’est peu dire. Mais voilà. On t’a fait une offre que tu ne pouvais pas tellement refuser. Enfin. Tu pensais que c’était une occasion en or. Ça impliquait de quitter ta vallée, mais en contrepartie, t’étais censée avoir une bonne place dans la restauration, et tout ce venait avec. Le plan, c’était ça, et tout en regardant le paysage défiler par la grande fenêtre de ton wagon quelque peu vétuste, tu t’imaginais déjà grand chef dans un beau restaurant qui porterait ton nom.

Sauf qu’une fois arrivée, ça ne s’est pas passé comme prévu. Dans la lettre que t’avais envoyé le fameux hôtel qu’on ne nommera pas, la concurrence n’avait pas été mentionnée. Parce que tu n’étais pas la seule à vouloir ce poste. Au qu’au bout du compte, trop peu hargneuse et combattive, trop flemmarde et prompte à baisser les bras bah… Tu t’es faite jeter.

Rien que d’y penser te donne des aigreurs d’estomac. Tu te retrouvais larguée dans une ville trop grande pour toi, sans job, juste un diplôme. Et puis, t’as beau être débrouillarde, la flemme amoindrit pas mal tes efforts, c’est limite maladif chez toi. Sauf que tu ne pouvais pas te permettre de rentrer chez toi. Déjà parce que depuis l’assassinat du Président, c’était un bordel monstre un peu partout. Et que mine de rien, le train coutait la peau des fesses.

D’ailleurs, encore aujourd’hui tu n’es pas certaine de trop comprendre pourquoi c’est arrivé, et surtout, comment. La politique n’a jamais été ta tasse de thé, et t’es tellement distraite que les informations te rentrent dans une oreille pour ressortir de l’autre. Mais chose certaine, votre Président était mort. Et d’autres types avaient décidé de prendre sa place. Des gangs. La belle affaire. Déjà que depuis deux ans, tout un tas de guignols de la jouant caïds arpentaient les rues. T’en avais fait les frais d’ailleurs, et le souvenir de l’agression est encore gravé dans ton esprit et ta chair, sous la forme de cette stupide cicatrice, sur ton abdomen. On devrait apprendre aux gamins que se balader avec un couteau, ce n’est pas bien du tout.

Haha. T’as l’humour débile, aujourd’hui. Tu soupires.

La suite, c’est que t’es donc bel et bien restée ici, dans la métropole genevoise. Tu créchais chez une vieille tante un peu originale. Crédule, aussi. Et pour cause, elle était la nana qui se faisait embobiner par tous les escrocs du coin, qu’ils soient vendeurs itinérants, soi-disant médiums, etc. Même toi, t’arrivais à lui faire croire des trucs, du genre que tu savais des choses sur elle, qu’elle ne t’avait jamais racontées. Mais c’était du flanc, en fait. Tu la poussais simplement à te guider. Un truc que tu avais appris avec ton prof de psycho, du temps où t’étais encore une ado. Et il s’était révélé que tu étais plutôt douée. C’était parfois pratique, et d’autres fois, non.

Enfin, aussi idiot que cela puisse paraître, c’est comme ça que t’en est arrivée à devenir Mlle Flora. Une voyante plutôt en vogue actuellement, d’ailleurs. Une putain d’escroc qui a raflé le fric et la bâtisse de ta vieille tante, quand celle-ci à claqué. Arrêt cardiaque, une connerie du genre. Et comme tu étais sa seule famille, bah voilà. Coup du sort qui t’arrangea bien, en gros.

Après avoir retapé le rez du bâtiment, autrefois une échoppe banale, t’en as fait l’antre de la voyante que tu prétends être. Sincèrement, au lieu de vouloir devenir chef cuisinier, t’aurais dû faire faussaire. T’aurais pu te faire un paquet de fric. ‘fin bon, là, t’essaie de maintenant une clients d’imbéciles et de pigeons payant bien, sans trop de faire remarquer. Sait-on jamais.





Dernière édition par Martina E. de Courten le Mer 28 Nov - 20:17, édité 9 fois
C
  
MESSAGES : 21



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 15:52

Welcome you ! screamO1
Ouah quel nom ! XD

J'aime bien Martina, j'ai hâte de voir la suite. 8D Pis comme on dit, on a jamais assez d'escrocs. *PAN* Pis curieusement, c'la première fois que je vois quelqu'un préciser s'il est droitier ou gaucher et... Bah je trouve ça super, même si c'est qu'un détail. owo Pis le mordillement de la joue intérieure, c'est juste... trop ça. Enfin bref, je m'accroche à des détails mais sache pour le moment tout est bon à mes yeux.

Si tu as des questions, n'hésite pas !




underconstruction ;
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 16:24

Merci ! screamO1
haha. Il n'a rien de particulier pourtant xD

Ca me fait plaisir, et j'espère que la suite ne te décevra pas 8D J'aime bien préciser les détails idiots et inutiles. Les détails, c'est merveilleux 8D. Et pas de souci pour les questions, je viendrais t'agresser au pire What a Face

(btw. je crois que c'est la première fois que je tombe sur un forum dont le contexte est en Suisse. Ça fait frémir mon petit cœur de patriote /brique )(et là je me demande si l'un d'entre-vous vient de là également. 8D )(et j'ai un ava à faire, ce serait bien.)
C
  
MESSAGES : 21



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 16:32

Uh uh. 8D
En soit non, mais ce sont des prénoms.. " normaux ". Disons que tu l'a pas appelé Cocaïne Asdfghjkol comme on peut voir parfois. *PAN* Et ça fait du bien soit dit en passant.

Agresse ma boîte à MP, j'donne pas autant de ma personne. *SORT* Et pour le fait que ça se passe en Suisse, ni moi ni Ethan ni Abel ne venons de Suisse. xD Par contre Gabriel si. En fait Ethan et moi on cherchait un lieu peu prit, et Ethan m'a proposé parmi une liste la Suisse. Et là j'ai totalement flashé parce que j'adore la Suisse malgré que je connaisse vraiment que Genève et que j'en ai d'excellents souvenirs. uwu Donc voilà pour la petite histoire sur pourquoi la Suisse. 8D




underconstruction ;
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 16:49

les gens deviennent des fifous avec les noms de leurs persos. Quoi que certains des miens prennent cher, quand même What a Face

Quelle dommage 8D Je me contenterais de la boîte alors. Et je vois xD Haha, je suis pas fana de Genève, pour être franche, c'est tellement différent d'où j'ai grandit et tout que ça me fait bizarre. M'enfin. C'est totalement epic, sinon. Je pense que je vous aime rien que pour ça, déjà. Le reste. On verra 8D

(bref, ava fait, je m'en vais faire l'histoire /o/ )
C
  
MESSAGES : 21



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 16:52

N'ayant pas connu d'autres villes je peux pas vraiment comparer. xD En tout cas bonne chance pour la suite et nous ( moi ? ) aussi on ( je ? ) t'aime déjà. 8D




underconstruction ;
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 19:25

Osef du doublo.

T'es validé ! Tu peux aller recenser ton vava, créer ton logement ainsi que ta fiche de lien ! uwu Bon jeu ~ 




underconstruction ;
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 19:37

Je m'incruste juste pour une fois pour dire que je kiffe ton perso, et pour te souhaiter la bienvenue,
keupine compatriote 8D

Martina E. de Courten a écrit:
Haha, je suis pas fana de Genève, pour être franche, c'est tellement différent d'où j'ai grandit et tout que ça me fait bizarre.
Tu es valaisanne comme Martina ? Parce que j'ai une amie qui vient de Sion et qui dit exactement la même chose 8D Après c'est sûr que Genève est plus grand et plus euh. hétéroclite, aussi. Mais le Valais c'est trop beau **
JH
  
MESSAGES : 83



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 19:51

Keupin What a Face
Merci beaucoup 8D

Et oui, je suis carrément démasquée. Bel et bien Valaisanne, il n'y a pas de doute possible. (même si je suis actuellement exilée sur un autre continuent. ;A; ) Et j'en déduis que tu n'es pas Valaisan. 8D Le Valais c'est le mieux.

Ah oui. Et puis, c'est terminé pour de vrai, là. What a Face
C
  
MESSAGES : 21



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC Mer 28 Nov - 19:55

Avant de te valider, je te demanderais de peut être augmenter la vitesse à moins qu'elle soit unijambiste. 8D




underconstruction ;
MFS
  
MESSAGES : 295



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC

Contenu sponsorisé
  



Revenir en haut Aller en bas

martina emilie de courten ★ marylin and jesus jumping off'a bridges ; UC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» DORA VEUT METTRE PETIT JESUS DANS LA CRECHE .....» EMILIE jument - placée hors association» 30/06/2010 mise bas d'Emilie» Moi, Emilie!» me voila jesus 85
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: